Informations novembre 2016

Posted by on 30 novembre 2016

Notre association vit aujourd’hui un moment un peu compliqué de sa courte histoire. Plusieurs de ses membres se sont éloignés de la capitale, et les rencontres et les échanges qui fondent la vie associative se font plus rares.

Et, face aux mauvaises nouvelles venues d’outre atlantique, qui semblent donner un sens à la montée de l’intolérance et de l’ultra libéralisme en Europe, nos envies demeurent vives de s’impliquer dans un processus de transformation. On ne peut rester inactif devant un tel spectacle…. Nos actes parlent mieux que tous les mots intelligents qu’on pourra exprimer ! Il apparaît encore plus important qu’hier de s’investir dans une démarche qui donne un sens à nos vies.  Solidarité TIA veut continuer à construire avec les habitants du village ce beau projet qu’est le « maraichage irrigué » et qui a pour objet de lutter contre la pauvreté et le manque de diversification alimentaire. A cet effet, nous travaillons sur les points de vigilance émis par l’Agence des Micro Projets en juin 2016.

 

Un voyage de travail est prévu en janvier 2017 à Ouagadougou et à Tia, afin de préparer le prochain dépôt de candidature auprès de l’Agence des Micros Projets (AMP) fin mars 2017. Christian Lacoste est le responsable du projet.

 

Au village, la fin de la saison des pluies qui est le moment clé dans la vie économique annuelle, sonne la fin des travaux agricole. Les réserves de mil, petit mil et autres récoltes sont maintenant stockés dans les greniers. Ils nourriront l’ensemble de la concession durant les prochains mois. Ils ne constituent bien souvent que l’unique source de revenus pour ces habitants. C’est dire l’importance du climat dans ce mode de vie.

 

Concernant l’évolution de nos partenaires Burkinabés, la décision a été prise de transformer la structure juridique de leur association. L’Académie des Philosophes Masqués fait place désormais à l’association Songo’F Menga. Elle est domiciliée au village, et si Mme Belghoul Yamina reste sa présidente, plusieurs villageois s’investissent dans les « postes » importants. Cela marque la volonté pour la communauté de participer encore plus dans leur avenir, de prendre part aux décisions et de marquer ainsi la confiance dans nos projets communs.

 

Le projet d’école pour les femmes doit commencer en novembre. Il permettra de lutter contre l’analphabétisation des femmes, facteur aggravant d’exclusion sociale. Certains hommes ont déjà commencé (discrètement) à vouloir prendre quelques renseignements, ils seront bien sûr intégrés au programme. Nous attendons prochainement des nouvelles et des précisions, que devrait nous faire parvenir Yamina. Ce projet est financé par l’association Suisse le Baobab de Tia.

 

Un autre projet est actuellement en préparation. Il s’agit d’étudier la possibilité de proposer un voyage solidaire, avec des jeunes de Vitry/Seine, afin d’agrandir l’école du village, et mettre fin aux problèmes de mauvaise scolarisation de l’ensemble des jeunes. Beaucoup de jeunes sont obligés d’attendre une, deux années, voir plus, leur entrée à l’école, par manque de place. L’état Burkinabé pourrait de son coté prendre à sa charge un poste supplémentaire d’enseignant, si des locaux existaient. La ville de Vitry/Seine pourrai aussi être partenaire, et proposer ce voyage dans le cadre des offres de séjours. Oscar Nedelcu est responsable du projet, et cherche des personnes volontaires pour l’aider dans la construction de ce projet.

 

Si vous voulez vous investir dans les projets de notre association, ou si vous avez des idées pour en porter un vous-même, n’hésitez pas à nous contacter.

A bientôt

Olivier Nedelcu

(Attention: suite à un problème sur mon ancien mail, je vous indique ma nouvelle adresse de messagerie…. olivier.nedelcu@gmail.com)

Commentaires fermés