Visite d’un maraichage

Posted by on 20 mars 2015

 

Je me suis rendu le 26 février avec Mahamoudou Zemba, représentant de l’APM à Tia, au barrage artificiel d’un village voisin de 11 km de Tia. Un maraichage irrigué a été mis en œuvre. Les sols sont à priori de même nature que ceux de TIA.

Le système d’irrigation est assez simple (bien sûr, le village possède un barrage). Des motopompes répartissent l’eau dans des canaux creusés à même le sol par l’intermédiaires de longs tuyaux, ce qui permet de clore les canaux lorsqu’ils sont remplis.

En tous cas, selon les dires des villageois, cela permet à tous de travailler et d’en retirer des bénéfices.A première vue le village enclavé, situé en pleine savane ne semble pas tellement pauvre.

La surface irriguée est répartie en parcelles louées. Des jeunes de TIA y travaillent.

Les oignons sont la principale culture. Ils sont arrosés tous les 3 jours. La récolte est stockée par chacun des possesseurs de parcelles et vendus en saison pluvieuse, lorsque les prix sont les plus élevés. Les tomates, l’autre grosse culture, sont arrosées deux fois par jour 2 fois par jour. On y cultive aussi des concombres.

Yamina Belghoul (Présidente de l’APM)

Commentaires fermés